Le marché de la musique

Comment fonctionne le marché de la musique ?

Caractéristiques du marché de la musique sont diverses. Le « savoir-faire » de l’industrie musicale, c’est-à-dire la connaissance et les procédés du produit à vendre, a fait que les maisons de disques ont dépensé de grosses sommes d’argent pour produire des produits sonores plus efficaces. Pour rendre celaplus rentables financièrement, cherchant ainsi à être plus percutants dans le succès de la commercialisation et de la distribution des produits sonores.

Vendre du matériel phonographique dans le marché le musique :

La musique est un produit intangible dont le niveau de succès et de demande ne peut être mesuré de manière aussi détaillée que dans la commercialisation d’un bien de base, puisque la consommation d’œuvres sonores et la satisfaction du public se font à un niveau subjectif (ce qui est bon pour les uns peut être mauvais pour les autres).

Le comportement d’achat du consommateur de matériel musical est fortement influencé par les relations culturelles et sociales de l’environnement dans lequel il vit, ainsi que par son goût pour la mode, les tendances populaires (dates spéciales, par exemple Noël), les modes de vie et les habitudes de divertissement (films, livres, voyages, etc.).

On ne sait pas si le produit fabriqué par la maison de disques sera bien accueilli par le public.

D’autre part, le même public ne sait pas si ce qu’il va acheter va lui plaire, ce qui entraîne une désinformation sur l’avenir du produit.

La musique n’est pas un produit essentiel pour le consommateur. En effet, ce n’est pas vital et ce produit se consomme de moins de moins à cause de la hausse du nombre de plateforme gratuite… Donc si le revenu d’un acheteur se détériore, il ne pourra plus acheter ce type d’article. En ce sens, la situation économique, le pouvoir d’achat et la taille du marché du pays (PIB) déterminent le degré d’investissement de la maison de disques.

Ces caractéristiques font que le marché de la musique est un secteur volatile et à haut risque, mais une fois qu’elle a trouvé le succès, elle devient une entreprise très rentable. La façon dont les grandes industries musicales s’y prennent pour minimiser le risque de perte est d’investir de grosses sommes d’argent dans la publicité et le marketing afin de créer un besoin chez les consommateurs. Ils cherchent ainsi à générer des ventes et à obtenir un retour sur leur investissement.

une femme dans le marché de la musique

L’industrie du disque

La construction de la chaîne de valeur de l’industrie du disque peut nous aider à explorer en profondeur les différentes catégories d’acteurs et les processus inhérents au marché de la musique. Pour ce faire, nous allons décomposer le prix du produit final (le prix payé par le consommateur) entre tous les acteurs ou secteurs qui ajoutent de la valeur au produit fini.

Les informations suivantes montrent comment le prix d’un disque peut être fractionné :

Compositeur et éditeur : 9 %, artiste : 10% du total, producteur : 2%, maison de disques : 24%, fabricant : 8%, distributeur : 20%, détaillant : 27% (élaboration basée sur les estimations).

Ces pourcentages peuvent varier d’un cas à l’autre, les différents rôles et fonctions dans le marché de la musique sont distingués selon l’acteur ou le secteur :

  • Les compositeurs créent l’œuvre musicale et les éditeurs exploitent son potentiel commercial.
  • L’artiste interprète l’œuvre lors de séances d’enregistrement et devient l’élément central de la promotion et de la commercialisation du disque (l’artiste vedette peut également être le compositeur de l’œuvre, mais pas nécessairement).
  • Les producteurs capturent la performance de l’artiste et l’éditent afin qu’elle puisse être vendue comme un produit attrayant sur le marché.
  • Le fabricant s’occupe de la fabrication des disques, c’est-à-dire qu’il fait les copies du CD dans son imprimerie.
  • Les maisons de disques coordonnent et financent ces processus et s’occupent de la commercialisation du produit.
  • Les distributeurs distribuent physiquement les disques, et peuvent même mettre en place leurs propres activités de marketing.
  • Les détaillants sont chargés de vendre le disque directement au consommateur.

La dynamique de l’industrie du disque dans le marché de la musique

En général, les processus inhérents à l’industrie du disque se déroulent de la manière suivante : tout d’abord, les musiciens apportent un échantillon de leur travail aux maisons de disques ou aux éditeurs, où ils sont évalués par le personnel de direction artistique (également appelé A&R ou Artist and Repertoire, ils sont chargés de rechercher et de trouver de nouveaux talents).

S’ils trouvent du matériel prometteur, les négociations commencent. L’artiste signe un contrat avec la maison de disques et cette dernière finance l’enregistrement de l’album, sous la direction et la supervision d’un producteur désigné, qui reçoit également un pourcentage des ventes à titre de redevances. Enfin, la maison de disques apporte la bande maîtresse à l’imprimerie, où la duplication de l’album a lieu.

Ces copies sont ensuite livrées au distributeur, qui est responsable de la fourniture du disque.

Le milieu musical et le marché de la musique regroupent tout un processus mis en place avec de nombreux acteurs et chacun doit respecter les fonctions qui lui sont attribuées afin de maximiser la rentabilité du produit musicales. Dans la mouvance actuelle, il faut savoir qu’en France, le rap est la musique la plus écoutée.