kimono japonais

Un regard approfondi sur le kimono japonais

Peu de pays au monde sont aussi reconnaissables pour leurs vêtements traditionnels que le Japon et son célèbre kimono. Même aujourd’hui, alors que le pays est devenu l’un des endroits les plus dynamiques et les plus branchés à visiter, le kimono reste un élément important des rituels et des célébrations japonais.

Il s’agit d’un type de vêtement formel élaboré, composé de plusieurs couches de robes en soie, d’obi et de divers accessoires. Chaque élément est décoré de différents styles, motifs et couleurs selon l’occasion ou la saison. Un kimono traditionnel est généralement cousu à la main.

Bien que l’enfiler soit difficile et prenne du temps, cette méthode minutieuse fait partie de l’attrait et du rituel du port du kimono.

Histoire du kimono

Il n’est pas surprenant que la robe kimono occupe une place si importante dans la culture japonaise, puisqu’elle existe depuis environ mille ans.

Les racines du kimono remontent à la période Heian, qui s’étend de 794 à 1185, lorsque les tailleurs ont créé le kimono à coupe droite, un modèle de base facile à réaliser, pratique et confortable. Tout au long des périodes Heian, Kamakura et Muromachi, la conception du kimono a continué à se développer avec de nouveaux styles, motifs et couleurs.

À l’époque Edo, les kimonos sont devenus beaucoup plus élaborés, l’ensemble se composant de trois parties : la robe principale, un haut sans manches porté par-dessus la robe et un pantalon à jupe fendue appelé hakama. La complexité de la fabrication des kimonos les rendait très précieux, les familles conservant les kimonos bien faits comme des héritages.

Lorsque la période Meiji est arrivée à la fin des années 1800, les influences occidentales ont lentement éliminé le kimono de l’usage quotidien et les Japonais ont commencé à utiliser des costumes et des robes.

À l’heure actuelle, les Japonais ne portent plus de kimonos dans leur tenue quotidienne. Le vêtement traditionnel est plutôt réservé aux occasions spéciales, comme les mariages, les festivals, les fêtes, les funérailles et autres événements.

Types de kimonos les plus populaires

À l’œil du voyageur, on pourrait croire que tous les kimonos sont identiques, mais il en existe en fait de nombreux types différents. Chacun d’entre eux possède ses propres qualités uniques.

Par exemple, le Yukata est un type moderne de kimono destiné à être porté de manière décontractée. Fabriqué en coton léger et dans des couleurs vives, c’est souvent le kimono de prédilection des hommes et des femmes en été, lors de festivals ou simplement lors d’une journée chaude à l’extérieur.

Une option plus traditionnelle et plus formelle est le kimono Furisode, qui est destiné à être porté par les femmes non mariées. Il se caractérise par ses manches longues et ses motifs vibrants, représentant l’énergie de la jeunesse. Pour de nombreux étrangers, c’est le type de kimono qui leur est probablement le plus familier.

D’autre part, les femmes mariées portent le Tomosode Kimono, une robe à manches fixes avec l’emblème familial sur les épaules.

Le kimono Iromuji est un kimono pour femme connu pour ses teintes unies et discrètes, à l’exception du noir et du blanc. Découvrez une vaste gamme de kimono japonais pour femme à travers ce lien en surbrillance.

Découvrir le kimono en tant que touriste

Nombreux sont les voyageurs qui tombent amoureux du Japon pour son patrimoine et sa culture. Quel meilleur moyen d’avoir le sentiment de faire partie de ce magnifique pays que de revêtir son vêtement national.

Dans la plupart des sites touristiques populaires du Japon, les touristes peuvent louer des kimonos ou des robes et profiter des visites dans la tenue traditionnelle du pays.