Metier-de-donneur-de-voix-

Quel est le métier de donneur de voix et son salaire ?

Quelqu’un vous a-t-il déjà dit que vous avez une voix de radio ? Les gens vous demandent-ils de lire à leur mariage, d’animer une soirée caritative ou d’enregistrer leur boite vocale ? Vos enfants sont-ils ravis lorsque vous leur racontez des histoires pour l’heure du coucher ? Si c’est le cas, vous avez peut-être un avenir dans le don de voix pour livres audio.

La narration de livres audio

Il y a certainement une demande dans ce secteur, grâce à l’explosion de contenu de ces dernières années, en particulier lorsque la pandémie fait que les gens passent plus de temps à la maison. Bien que les possibilités soient nombreuses, le métier de donneur de voix n’est pas aussi facile que la simple lecture à voix haute. Il s’agit d’une forme d’art distincte qui requiert une certaine capacité naturelle mais aussi de la pratique.

Tout comme il existe une gamme d’interprètes et de genres musicaux, il existe une gamme de livres et de styles de narration. Ce qui fait un bon narrateur dépend du public. Certains auditeurs aiment beaucoup l’émulation et la différenciation des personnages, tandis que d’autres trouvent cela grinçant, préférant plus de subtilité et de finesse.

« Le rôle du donneur de voix est unique en ce sens que vous avez la responsabilité de l’intégralité de l’histoire », déclare January LaVoy, qui a narré plus de 200 livres audio d’auteurs à succès.

S’entrainer pour progresser

L’expérience de Mme LaVoy en tant qu’actrice et artiste de scène chevronnée lui a donné un avantage concurrentiel lorsqu’elle a commencé à envoyer des échantillons de voix aux éditeurs il y a dix ans. Les producteurs de livres audio ont tendance à préférer engager des personnes ayant de l’expérience en tant qu’acteurs, en particulier lorsqu’il s’agit d’œuvres de fiction où il y a plusieurs personnages. Mais les personnes qui n’ont pas ou peu d’expérience d’acteur peuvent aussi avoir du succès.

Aujourd’hui, grâce aux progrès de la technologie, la plupart des narrateurs professionnels enregistrent seuls dans des studios à domicile, c’est pourquoi le contenu a continué à circuler malgré la pandémie, explique Simon Vance, un acteur qui, comme Mme LaVoy, a reçu plusieurs prix Audie, qui sont comme les Oscars des livres audio.

Lorsque les producteurs écoutent une démo, ils sont attentifs à la qualité de l’enregistrement autant qu’à la qualité de la voix du donneur. La principale raison des critiques d’audience négatives est généralement des problèmes techniques. Les auditeurs n’aiment vraiment pas les bruits de bouche, les clics, les respirations coupées et les lectures robotisées, et encore moins le bourdonnement d’un climatiseur ou les aboiements de chiens en arrière-plan.

Combien d’argent gagne un donneur de voix ?

Les narrateurs de haut niveau peuvent gagner jusqu’à 400 euros par heure de contenu fini (sans compter le temps passé ensuite à faire des reprises). Ceux qui débutent peuvent gagner entre 50 et 80 euros par heure terminée, mais ces chiffres peuvent rapidement grimper grâce aux redevances si les donneurs de voix savent identifier les titres prometteurs.

Cependant, un travail professionnel engendre également beaucoup d’investissements. Comptez entre 1500 et 5000 euros pour une cabine d’enregistrement, selon sa taille et son degré de sophistication. Ajoutez à cela un bon ordinateur et son logiciel pour éditer la voix, ainsi qu’une tablette pour faire défiler les pages et la facture s’élève encore plus.

Avant de vous lancer, assurez-vous donc d’être faits pour ce métier, en commençant par réaliser cet exercice de manière bénévole pour une association par exemple. Si ce métier semble finalement ne pas vous convenir, sachez que votre belle voix peut s’avérer utile dans de nombreux autres métiers comme le phoning. Il ne vous reste donc plus qu’à vous munir de votre micro pour faire de votre organe vocal votre plus bel atout professionnel.

A lire :